Dynamic Slope Geomorphology and vulnerability in Nunavik, Canada
Projets soutenus ↦ Dynamic Slope Geomorphology and vulnerability in Nunavik, Canada

Dynamic Slope Geomorphology and vulnerability in Nunavik, Canada

Plusieurs villages et parcs de Nunavik (nord du Québec, Canada) sont situés à proximité de hauts reliefs dont les versants enregistrent de fréquents mouvements gravitaires, en particulier des avalanches. Le projet IPEV DeSiGN avait permis l’obtention de résultats concluants sur ce point, qui ont été valorisés dans la littérature internationale. La documentation de la mise en place des modelés créés, leur dynamique et les risques que l’aléa fait peser sur une population locale en constante croissance, et sur des touristes de plus en plus nombreux au sein des parcs, est requise.

Le premier objectif du projet DeSIGN2 vise à poursuivre l’amélioration de la connaissance des géodynamiques de pente et leur activité sur le long, moyen et court terme dans un contexte de réchauffement climatique : les résultats de DeSiGN avaient montré de grandes variabilités intra et inter-annuelles de déclenchement des avalanches en particulier ; poursuivre la collecte de données est primordial.
Le deuxième objectif est la caractérisation de l’aléa et des situations de vulnérabilité, afin d’être en mesure de définir et de quantifier le risque que représentent les aléas gravitaires. Le projet DeSiGN avait souligné la multiplicité des situations météorologiques de déclenchement des avalanches et mouvements de masse sur les pentes ; la poursuite de l’acquisition de résultats avec DeSiGN2 est nécessaire à l’obtention d’un panel le plus exhaustif possible des situations de risque.

Enfin, le troisième objectif est de proposer un raisonnement à l’échelle des bassins-versants en étudiant la connectivité sédimentaire entre les versants et le cours d’eau, qui est la seule source d’eau potable de la population mais également une source d’alimentation essentielle par le biais de la pêche. Or, l’augmentation des températures dégrade le pergélisol, augmente la turbidité des eaux de surface en injectant dans le système de plus en plus de sédiments et de matières organiques affectant potentiellement la qualité des milieux aquatiques. Les zones sources, de transfert et de dépôt sont donc à identifier dans les bassins-versants étudiés.

Pour atteindre ces objectifs, nous privilégions une méthodologie fondée à la fois sur des mesures de terrain en géomorphologie (morphométrie, analyse des formes terrestres et fluviales) et stratigraphie (analyse des accumulations holocènes), sur des analyses en laboratoire (datations, sédimentologie, dendrochronologie) et des analyses diachroniques par télédétection (images aériennes et satellitaires).