Étude des réponses de la communauté planctonique de Ny-Ålesund à la “brownification” en utilisant les données haute fréquence de capteurs autonomes et par des mesures conventionnelles lors d’une expérience de mésocosmes in situ
Programmes soutenus ↦ Étude des réponses de la communauté planctonique de Ny-Ålesund à...

Étude des réponses de la communauté planctonique de Ny-Ålesund à la “brownification” en utilisant les données haute fréquence de capteurs autonomes et par des mesures conventionnelles lors d’une expérience de mésocosmes in situ

Le rejet de carbone organique terrigène dans l’océan Arctique, en raison de la réduction du permafrost et de l’augmentation conséquente des apports d’eau douce dans la mer, est l’une des principales conséquences des changements climatiques mondiaux. Ce processus est aussi appelé en anglais « brownification ». L’objectif du projet Ny-Ålesund-Plancton est d’étudier expérimentalement, dans des conditions naturelles, la réponse de la communauté planctonique de l’Arctique à un apport en matière organique simulant le processus de « brownification ». Le projet Ny-Ålesund-Plancton sera réalisé à Svalbard du 8 au 28 juin 2020 en tant que contribution française au projet européen AQUACOSM. Des mésocosmes mobiles in situ seront apportés et établis par les partenaires norvégiens et allemands d’AQUACOSM avec des soutiens financiers et logistiques du projet européen. Les mésocosmes seront immergés dans les eaux côtières de Ny-Ålesund et la brownification sera simulée par l’ajout de matière organique. Dans ces mésocosmes in situ, nous déploierons six ensembles de capteurs autonomes, qui mesurent des paramètres physiques et biogéochimiques, que nous avons développés dans le cadre du projet AQUACOSM pour l’acquisition et la transmission de données en temps réel. Chaque ensemble de capteurs comprend 5 capteurs qui enregistrent en continu la fluorescence à haute fréquence de la chlorophylle, de l’oxygène dissous, de la conductivité, de la température de l’eau et de la lumière sous-marine pendant deux semaines d’expérience en mésocosmes non-stop. En outre, en utilisant des approches conventionnelles, nous étudierons la dynamique des différents groupes de phytoplancton et son activité photosynthétique, l’oxygène dissous, les taux de croissance de bactérioplankton, pico- et nanophytoplancton et celui de l’ensemble de la communauté phytoplanctonique et de certains groups majors, et leurs taux de broutage par les prédateurs, ainsi que la production communautaire nette, la respiration et la production primaire brute. Les résultats soulignant la réponse de la communauté planctonique de Ny-Ålesund à un apport en matière organique simulant le processus de « brownification », basée sur des mesures à haute fréquence et d’autres données obtenues seront présentés lors d’un symposium international et publiés dans des journaux en libre accès.