Dumont d’Urville Bastien Dubet 2020
Institut polaire ↦ Organisation

Organisation

Le personnel du siège

Le siège de l’Institut polaire accueille une trentaine de membres permanents dont une partie détachée du CNRS. Le reste du personnel est en contrat de droit privé. Ce personnel est réparti au sein des structures suivantes : 

  • Direction,
  • Agence comptable indépendante ; elle assure la vérification des comptes de l’Institut,
  • Département “Communication et médiation scientifique” ; il communique sur les activités de l’Institut et des projets de recherche qu’il porte,
  • Département “Sciences et technologies” ; il gère l’interface avec le comité scientifique et les porteurs de projets lors de la phase de sélection ; il interagit avec les opérationnels pour le déploiement des projets de recherche,
  • Département “Exploitation” ; il gère l’ensemble des opérations relatives aux infrastructures, à la planification et à l’organisation logistique en Arctique, Antarctique et dans les îles subantarctiques,
  • Département administratif et financier ; il gère le budget de l’Institut, le personnel, les marchés publics, les approvisionnements et le fret maritime et aérien jusqu’aux portes d’entrée des districts où l’Institut opère,
  • Département “Ressources humaines” ; il assure le recrutement, la formation du personnel et le suivi de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences,
  • Département “Télécommunications, informatique, instrumentation” ; il gère les parcs informatiques du siège et dans les stations de recherche, les réseaux, les bases de données et certains développements instrumentaux sur le terrain.

Afin de renforcer temporairement ses équipes au siège, l’Institut a recours à des contrats à durée déterminée.

Les missions d’une partie du personnel du siège impliquent des activités sur le terrain et donc leur présence en Arctique, Antarctique où dans les îles subantarctiques pendant les campagnes d’été.

Le personnel sur le terrain

Sur le terrain, on distingue deux catégories de personnels déployés par l’Institut : 

  • Les campagnards d’été : sur le terrain durant quelques semaines à quelques mois durant l’été, ils ont pour mission de mener les chantiers techniques de construction et de maintenance des stations, ou bien les activités nécessaires au déroulement des projets scientifiques, en complément ou parfois en remplacement des membres des équipes de recherche conduisant un projet,
  • Les hivernants : sur le terrain durant un peu plus d’une année, ils maintiennent les stations en état optimal de fonctionnement et ils poursuivent les activités scientifiques impliquant des observations ou expériences devant être menées en continu. Durant l’été, ils participent aux chantiers au même titre que les campagnards d’été et sont formés en parallèle à endosser leurs responsabilités d’hivernants.

Selon les responsabilités assumées par l’Institut polaire sur les différents districts, les profils et la répartition du personnel diffèrent.

En Antarctique, l’Institut assume à la fois la gestion des infrastructures et la logistique, en bonne articulation avec les TAAF à Dumont d’Urville et avec l’Italie à Concordia.

Dans les îles subantarctiques, l’Institut n’a pas la charge de la gestion des stations elles-mêmes (responsabilité des TAAF), mais celle de la quarantaine de refuges. L’institut pilote également la mise en œuvre des projets scientifiques. Son personnel hivernant est donc essentiellement composé de scientifiques et de quelques fonctions supports (informatique, électronique, coordination). Pendant la campagne d’été, les membres du service “Opérations subantarctiques” gèrent les activités de terrain avec les hivernants et sont parfois accompagnés par un ou deux campagnards à profil technique selon les chantiers prévus (menuisier ou chaudronnier par exemple).

En Arctique, la station de recherche AWIPEV au Svalbard utilise des bâtiments gérés par une entreprise privée norvégienne ainsi que la station Corbel, propriété française sur ce territoire. L’équipe d’hivernage s’avère donc réduite à trois membres. Elle est complétée durant l’été que par le personnel du service « Opérations arctiques ».

Siege-PrepCampagne-ArmandPatoir-InstitutPolaireFrancais2019-0
Siege-PrepCampagne-ArmandPatoir-InstitutPolaireFrancais2019-0
Ant Concordia équipe OlivierHaye Institutpolairefrançais 2018 (1)
Ant Concordia équipe OlivierHaye Institutpolairefrançais 2018 (1)
Arc Science ChristopheBRIERE Mars2012 IPEV 6
Arc Science ChristopheBRIERE Mars2012 IPEV 6
Sub JeromeCHAPPELLAZ OP32018 InstitutPolaireFrancais 861
Sub JeromeCHAPPELLAZ OP32018 InstitutPolaireFrancais 861

Le conseil d’administration

L’Institut est administré par un conseil d’administration (CA) composé des représentants des membres signataires de la convention constitutive du GIP qui disposent des voix correspondantes aux droits mentionnés dans la convention.

Un représentant du ministre chargé du budget, un représentant du ministre chargé de l’environnement, un représentant du ministre chargé de l’Outre-mer, le commissaire du gouvernement, le contrôleur d’état, le directeur de l’Institut ainsi que deux personnalités extérieures désignées en raison de leurs compétences par le CA, participent également au conseil d’administration au titre de consultant.

Les membres du conseil d’administration sont nommés pour un mandat de 4 ans renouvelables. Le CA élit son président parmi les personnalités extérieures pour un mandat de quatre ans également renouvelables.

La liste des membres du CA

Président : M. Yvon Le Maho

Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation : M. Alain Lagrange (49% des droits)

Ministère de l’Europe et des affaires étrangères : M. Anisse Ben Younes (1% des droits)

Ifremer : M. Patrick Vincent (5% des droits)

TAAF : Mme Christine Geoffroy (1% des droits)

CNRS : M. Nicolas Arnaud (36% des droits)

Météo France : M. Alain Soulan (1% des droits)

EPF : M. Jean-Claude Duplessy (1% des droits)

CEA : M. Vincent Berger (5% des droits)

CNES : Mme Juliette Lambin (1% des droits)

Ministère des Outre-Mer : Mme Camille Servetto

Ministère pour la Transition écologique et solidaire : Mme Carole Semichon

Commissaire du gouvernement : Mme Laurence Pinson

Contrôleur général économique et financier : M. Ronald Gourlay

Personnalité extérieure : Mme Fatima Laggoun

+

Le conseil d’administration a pour fonction :

  • l’analyse et la détermination des grandes orientations scientifiques et technologiques de l’Institut,
  • l’adoption du programme annuel d’activités et du budget annuel correspondant, y compris le cas échéant, les prévisions d’engagement des personnels,
  • l’approbation des comptes de chaque exercice,
  • la désignation des personnalités extérieures,
  • l’élection et la cessation de fonctions du président du conseil d’administration,
  • la nomination et la cessation de fonctions du directeur,
  • la nomination et la cessation de fonctions des Membres du conseil des programmes scientifiques et technologiques polaires,
  • l’autorisation pour la prise de participation de l’Institut à d’autres entités juridiques,
  • la conclusion de contrats dont le montant excède une somme qu’il détermine et la passation d’accords de collaboration avec des sociétés ou organismes extérieurs aux Membres du groupement,
  • l’approbation du règlement intérieur et du règlement financier.

Le conseil d’administration nomme pour une durée de 4 ans renouvelable, un directeur. Il met fin à ses fonctions. En cas d’interruption de son mandat, pour quelque cause que ce soit, le directeur est remplacé pour la durée du mandat restant à courir. Il assiste avec voix consultative aux réunions de l’assemblée générale et du conseil d’administration.

Le directeur assure le fonctionnement de l’Institut sous l’autorité du conseil d’administration, et dans les conditions fixées par celui-ci. Une fois par an, il lui soumet un rapport de gestion de l’Institut.

Le conseil d’administration se réunit traditionnellement 3 fois par an, en mars, juin et décembre.

Le conseil des programmes scientifiques et technologiques polaires

Le conseil des programmes scientifiques et technologiques polaires (CPST) est chargé d’évaluer la valeur scientifique ou technologique des projets scientifiques terrestres soumis à l’Institut, d’émettre des recommandations sur la mise en œuvre de ces projets, sur les actions scientifiques et techniques de l’Institut et sur la politique de coopération internationale scientifique et logistique de l’Institut.

Le CPST est composé de seize membres : le président du comité de l’environnement polaire est membre de droit. Les cinq organismes membres du GIP proposent un membre choisi pour ses compétences parmi les acteurs des programmes scientifiques réalisés en zone polaire.

Le ministre de la Recherche en propose dix, dont cinq choisi parmi les experts français des grands domaines scientifiques en relation avec les missions et de l’Institut et cinq choisis parmi les experts étrangers.

Les membres du CPST exercent gratuitement un mandat de quatre ans renouvelables une fois.

La liste des membres du CPST

Président :

Vice – président :

Président du Comité de l’environnement polaire, membre de droit : Jean-Philippe Siblet, directeur de l’UMS Patrimoine naturel

Membres nommés :

Jean-Daniel Paris, laboratoire des sciences du climat et de l’environnement

Étienne Berthier, Laboratoire d’études en géophysique et océanographie spatiales

Matthieu Chevallier, responsable du département de prévision marine et océanographie, Direction des opérations pour la prévision, Météo France

Lénaïck Menot, Laboratoire environnement profound, Ifremer

Didier Swingedouw, Environnements et paléoenvironnements océangiques et continentaux, Observatoire aquitain des sciences de l’univers

Vincent Coudé du foresto, Laboratoire d’études spatiales et d’instrumentation en astrophysique, Observatoire de Paris

Massimo Frezzotti, Agenzia nazionale per le nuove tecnologie, l’energia e lo sviluppo economico sostenibile

Christèle Guivel, laboratoire de planétologie et géodynamique

Roland Neuber, Alfred Wegener Institut

Matthieu Le Corre, UMR Ecologie marine tropicale des océans Pacifique et Indien

Warwick Vincent, Centre d’études nordiques 

Patricia Gibert, Laboratoire de biométrie et biologie évolutive

Najat Bhiry, Centre d’études nordiques

Virginie Vate, Groupe Sociétés, religions, laïcités

José Carlos Caétano Xavier, Mare and environmental research centre, Coimbra

Membres invités : 

Marie-Noëlle Houssais, INSU

Sylvain Lamare, INEE

Stéphanie Vermeersch INSHS

Claude Bachelard, médecine TAAF

Paul Laforêt, médecine TAAF

+